Pourquoi une stratégie marketing digitale ?

A moins d’ignorer Internet et le numérique, il semble difficile de se passer de ces nouveaux outils. Mais lesquels ? Comment les utiliser ? Quels objectifs ? Pour quel ROI (Retour sur Investissement) ?
C’est à ces questions que devra répondre votre stratégie, car de la même manière que vous feriez une étude marketing pour étudier la création d’un magasin dans une zone commerciale (où, quand, comment, quelle surface, quelle cible, quels produits, quels prix 🙂 …), si vous voulez vous développez sur internet, il faudra aussi bien réfléchir avant de vous lancer.

Vous souhaitez créer un site vitrine, un site de vente en ligne, utiliser ou non les réseaux sociaux, attirer des prospects, fidéliser vos clients, contrôler votre e-réputation, à quel coût… ?

C’est pourquoi je vous propose mes services pour vous accompagner et réaliser cette étude qui nécessite une certaine méthodologie et pensée marketing adaptée aux technologiques du 21° siècle, bientôt dans sa troisième décennie, et 2020 c’est déjà demain, donc c’était déjà hier 🙂

Alors « Adieu, Ciao, Bye, hasta » aux techniques et méthodes d’avant-guerre (avant internet, les GAFA, l’IA, le Big Data, le Cloud, la BlockChain, le prédictif, le CRM…)  qui n’incluent pas le Web et qui ne sont axées que sur le produit à vendre, à imposer, selon son modèle économique et ses marges, made in 20° siècle (limite 19). La philosophie d’avant, et ses métiers d’antan.

Je parle notamment des fameux 4P (Price, Product, Place, Promotion) de ce cher Philip Kotler, dont chaque étudiant en école de commerce, depuis 50 ans, a reçu tellement de piqûres, que chez certains, les cicatrices sont indélébiles.
Comme dirait un vieil ami, expert en Inbound Marketing :  « Il faut tuer Kotler ! »

Évidemment, en cette période de révolution « numérique » , je précise que c’est une métaphore 🙂 espérant que Gilles et John me comprennent.

Car ne manque-t-il pas l’essentiel dans ces 4P ?
A savoir LE CLIENT qui devrait être au centre du tout ?

Je préfère donc l’approche du Marketing émotionnel, et ses 4E, si bien déclinés par un autre ami, Patrice Laubignat dans son livre : « Émotion, Expérience, Exclusivité, Engagement ».

Mais plutôt que de vous écrire en quoi cela consiste, une vidéo valant mieux qu’un long discours, vous la retrouverez dans la page dédiéeTournée lors d’une afterwork du club marketing de l’ADETEM, pour la sortie de son livre éponyme.

Donc finis les 4P, bienvenue aux méthodes et principes issus du marketing digital, de l’Inbound marketing et surtout du marketing émotionnel, dont je suis adepte, ambassadeur et membre du club éponyme, dont vous retrouverez les détails en cliquant ici.
Car finalement, tout commence par une rencontre, non 🙂 ? Et les afterworks du club en sont un témoignage.

Qu’est-ce que le marketing digital ?

Le marketing digital, c’est le marketing numérique !
Vous me direz, avec cette définition, on n’est pas forcément plus avancé…

C’est vrai 🙂
En gros c’est un ensemble de techniques marketing, dédiées et adaptées au Web, en complément ou en remplacement du marketing traditionnel (du 20°siècle :).

Un exemple :

Une campagne marketing « papier » où vous recevez un prospectus dans votre boîte aux lettres, c’est du marketing « à l’ancienne » utilisant des outils classiques, à l’inverse, une campagne où vous recevez une offre par mail, c’est du « digital » car vous n’utilisez que des supports numériques.

Autre exemple, le « Social Selling », qui est l’art de communiquer et de vendre sur les réseaux sociaux, ou comme diraient certains, le commercial 3.0.
En effet, depuis l’avènement de ces connexions digitales, les entreprises se sont mises à exploiter ces nouvelles plateformes, permettant d’augmenter leur visibilité, leur notoriété, créer des communautés et vendre, le tout à moindre frais. Pourquoi pas vous ?

Qu’est-ce que l’inbound marketing ?

Littéralement, on le traduit par marketing entrant, par opposition au marketing sortant (outbound). On ne peut plus clair non ?

Non ? Bon je précise :
Le marketing sortant est celui qui vous embête le plus en général, à savoir une entreprise qui vous appelle, un prospectus dans votre boîte aux lettres, et le plus souvent sans que vous ayez donné votre accord. Cette problématique et le ressenti négatif du client sont très bien identifiés dans le livre : « le marketing de la permission et du désir »…

Même si la règlementation RGPD est en vigueur depuis mai 2018, force est de constater que toutes les entreprises ne sont pas encore aux normes, or elles ont l’obligation de vous demander l’autorisation préalable pour vous contacter (« optout » par défaut plutôt que « optin » ,ce qui était la règle jusqu’alors) et exploiter vos données.

En résumé, le marketing sortant, c’est l’entreprise qui vient vers vous (push marketing), et le marketing entrant (pull marketing), c’est l’inverse.

Une définition possible de l’inbound marketing : « Comment attirer à soi de nouveaux clients (prospects) plutôt que d’aller les chercher ».

Un exemple concret :
Vous cherchez un produit, vous tapez vos mots clés dans un moteur de recherche, vous trouvez le site d’une entreprise, vous consultez sa réputation sur les réseaux sociaux par exemple, et vous prenez la décision d’acheter en ligne sur ce site plutôt qu’un autre.

Donc l’inbound marketing est un ensemble de techniques permettant d’attirer de nouveaux prospects, plutôt que d’aller les débusquer en achetant des fichiers clients par exemple, et les appeler sans leur accord via un call center.
Vous l’aurez compris, la stratégie n’est pas la même, les intervenants non plus (un web-master plutôt qu’un téléconseiller par exemple), et forcément les investissements non plus.

Qu’est-ce que le marketing émotionnel ?

Déjà évoqué, il s’agit de remettre le client au centre de tout, du tout ! Car la richesse de votre Entreprise n’est pas ses produits ni ses services, mais ses clients, non ? 🙂

Consultez la vidéo dans la page appropriée, ou contactez-moi.